Hausse du salaire minimum : Le CCCD offre sa collaboration pour travailler sur les mesures de mitigation nécessaires pour le secteur du commerce de détail

Print
19 Janvier, 2017

Montréal, le 19 janvier 2017 – Le Conseil canadien du commerce de détail, division Québec (CCCD) prend acte de l’intention du gouvernement du Québec quant à une hausse du salaire minimum visant à atteindre 50 % du salaire horaire moyen d’ici 2020.  Selon la présidente et directrice générale du CCCD, madame Diane J. Brisebois, « le scénario présenté aujourd’hui par le gouvernement permettra d’aider les travailleurs à plus faible revenu, mais introduit aussi une certaine prévisibilité quant aux hausses à venir dans les prochaines années pour nos détaillants au Québec. Cette prévisibilité répond en partie à une demande mainte fois répétée du CCCD et de ses membres ».

Le secteur du commerce de détail étant particulièrement sensible à toute hausse du salaire minimum, le CCCD demande au gouvernement de travailler avec l’industrie afin d’établir les mesures d’atténuation appropriées. « Nous offrons notre collaboration et sommes prêts à travailler avec le gouvernement afin d’évaluer les impacts des hausses à venir sur les emplois dans le commerce de détail et d’optimiser les mesures d’atténuation qui pourraient être mises en place.  N’oublions pas qu’une hausse du salaire minimum affecte les emplois directs chez les détaillants, mais c’est aussi l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement qui est affecté, d’où l’importance de travailler ensemble sur cette question », conclut Diane J. Brisebois

Le commerce de détail est le plus important employeur privé au Canada ; plus de 2 millions de Canadiens travaillent dans notre industrie – dont le quart au Québec. Les membres du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) représentent plus des deux tiers des ventes au détail réalisées partout au Canada. Le CCCD est un organisme sans but lucratif financé par l’industrie et représente des détaillants de petite, moyenne et grande taille dans l’ensemble des communautés d’un bout à l’autre du pays. Reconnu comme étant la voix des détaillants au Québec et au Canada, le CCCD représente plus de 45 000 commerces de tous types, notamment des grands magasins, des épiceries, des magasins spécialisés, des magasins à rabais, des magasins indépendants et des marchands en ligne.

Source :  Conseil canadien du commerce de détail – division Québec

Contact : Jean-Luc Benoît
Directeur, Relations gouvernementales
514-316-8913