Le Conseil canadien du commerce de détail est satisfait du maintien du niveau actuel de taxation proposé dans le budget déposé aujourd’hui

Print
20 Février, 2014

(Québec)  Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) est satisfait  que le gouvernement mise sur le contrôle des dépenses et garde le cap sur l’équilibre budgétaire. Le CCCD aimerait également souligner l’effort budgétaire du gouvernement et surtout l’absence de hausses de taxe à la consommation. « Toute hausse de taxe à la consommation aurait fragilisé la croissance des dépenses en consommation des ménages que le gouvernement qualifie de faible dans son budget. Les détaillants seront heureux de constater que le gouvernement ne va pas dans cette voie afin d’augmenter ses revenus » a déclaré madame Nathalie St-Pierre, Vice-présidente pour le Conseil.

Rappelons que les taxes à la consommation rapporteront 17,4 milliards de dollars en 2014-2015 au gouvernement du Québec, soit 18 % des revenus totaux consolidés. Sans une croissance soutenue de ce poste de revenu, l’équilibre budgétaire du gouvernement devient difficilement atteignable.

D’autres mesures annoncées dans le discours du budget suscitent aussi l’intérêt du CCCD. Nous constatons que le gouvernement maintient son intention de soutenir les aliments québécois, ce à quoi les membres du CCCD adhèrent. « Un bémol, sur le prix du livre, nous déplorons que le gouvernement ait l’intention d’encadrer le prix de vente au détail. Nous avions suggéré au gouvernement d’étudier d’autres avenues avant de recourir à cette mesure lors de la consultation en commission parlementaire », a affirmé Nathalie St-Pierre.
 

Renseignements :
Maxime P. Leduc
Conseil canadien du commerce de détail
[email protected]
514-449-3008