Les bouteilles de vin doivent rester dans le bac! Le CCCD résolument contre l’élargissement de la consigne

Print
24 Avril, 2015

À la suite des informations tirées de l’article de La Presse, le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) réclame que soit immédiatement rendue publique l’étude du CREATE qui recommande la consignation des bouteilles de vin. « La question de l’élargissement du système de consigne touche directement les détaillants, qui doivent déjà composer avec le fardeau de gérer la consignation des bouteilles de boissons gazeuses et de bière », soutien Nathalie St-Pierre, Vice-présidente Développement durable et Québec au CCCD.

Si cette recommandation, citée dans l’article de La Presse, se retrouve effectivement dans le rapport du CREATE et que le ministre entend y donner suite, nous rappelons à celui-ci que les détaillants s’opposeront fermement à devenir des centres de tri pour gérer ces contenants supplémentaires. « Nos membres ne sont pas prêts à gérer un élargissement du système de consigne, qui amènerait davantage de contenants de produits qu’ils ne vendent pas dans l’arrière-boutique de leurs magasins. Le tri des contenants n’est pas la mission des détaillants et pèse déjà suffisamment sur leurs opérations en magasin », poursuit Mme St-Pierre. « De plus, il est clair que cet élargissement impliquerait des investissements majeurs pour les détaillants. »

Selon les dernières données publiées par RECYC-QUÉBEC, 94 % du verre récupéré au Québec  par le système de collecte sélective était valorisé.[1] « Imposer une consignation des bouteilles de vin n’est pas logique lorsque l’on considère que leur récupération est déjà prise en charge par le système de collecte sélective, un système efficace, accessible à tous et financé à 100 % par les producteurs, » conclut Mme St-Pierre.

-30-

À propos du Conseil canadien du commerce de détail :

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) est la voix des détaillants au Canada. Il représente plus de 45 000 commerces de tous types, notamment des grands magasins, des magasins spécialisés, des magasins à rabais, des magasins indépendants et des détaillants en ligne. Les membres du CCCD ont une offre diversifiée de produits, allant des articles d’usage courant aux produits d’épicerie et de pharmacie. Ils sont responsables de plus de 75 % des ventes au détail réalisées au Canada. Le CCCD est un ardent défenseur du commerce de détail au Canada et collabore avec l’ensemble des paliers de gouvernement et d’autres parties prenantes dans le but de favoriser la croissance de l’emploi et les possibilités de carrière dans le commerce de détail, de promouvoir et de soutenir les investissements du secteur du détail dans les communautés canadiennes ainsi que d’améliorer l’offre de produits proposée aux consommateurs et la compétitivité de l’industrie. Le CCCD propose à ses membres une vaste gamme de services et de programmes, notamment dans les domaines de l’éducation et de la formation, de l’étalonnage et des meilleures pratiques, du réseautage, de la représentation et de l’information relative à l’industrie.

SOURCE Conseil canadien du commerce de détail

Renseignements :

Maxime P. Leduc
Coordonnateur, Communications et politiques publiques
Conseil canadien du commerce de détail
[email protected]
514-449-3008