Le Conseil canadien du commerce de détail accueille favorablement l'adoption du plan d'action sur le recyclage des matières organiques

Print
25 Octobre, 2013

MONTRÉAL - Le Conseil canadien du commerce de détail (le Conseil) accueille positivement l'adoption du plan d'action sur le recyclage des matières organiques, annoncé conjointement par le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Pacs, M. Yves-François Blanchet, et RECYC-Québec, le 24 octobre dernier. Le Conseil est satisfait des éléments qui y sont inclus et de la façon dont a évolué le plan d'action depuis le début des travaux de la Table de concertation sur le recyclage des matières organiques. « Nous croyons que le plan d'action réussit, à l'heure actuelle,  à concilier les besoins opérationnels des détaillants du Québec et les impératifs environnementaux auxquels nous faisons face collectivement », a déclaré Mme Nathalie St-Pierre, Vice-présidente - Développement durable et Québec, au Conseil.

D'ailleurs, en participant activement aux travaux de la Table et de ses comités, le Conseil et ses membres ont démontré leur engagement dans la réalisation du plan d'action. « Les détaillants, particulièrement la distribution alimentaire, sont conscients d'être des acteurs de premier plan dans la mise en place d'une telle initiative. Pour le Conseil et ses membres, il était indispensable que l'industrie soit présente à la Table », poursuit Mme St-Pierre.

Aussi, le Conseil profite de cette annonce pour réitérer son engagement envers les initiatives visant à réduire les quantités de matières résiduelles prenant le chemin de l'élimination. « Par l'implication humaine et financière des détaillants dans des programmes environnementaux aussi divers que la collecte sélective, la responsabilité élargie des producteurs et la récupération des matières organiques, notre secteur d'activité contribue énormément à l'effort de réduction de l'élimination des matières résiduelles au Québec », ajoute Mme St-Pierre.

Enfin, étant donné le rôle crucial des détaillants alimentaires, le Conseil estime que, dans la mise en œuvre du plan d'action, les municipalités et le gouvernement du Québec doivent prendre en compte les besoins opérationnels de l'industrie.

Le Conseil canadien du commerce de détail (http://www.cccd-rcc.org/) est la voix des détaillants. Fondé en 1963, le Conseil est une association sans but lucratif qui représente plus de 45 000 magasins de détail de tous types, notamment de grands magasins, des épiceries, des magasins indépendants, des chaînes spécialisées régionales et nationales et des commerces en ligne. Le Conseil représente les principaux distributeurs et détaillants alimentaires du Québec soit, METRO, Sobeys (IGA), Provigo membre du groupe Loblaw, Walmart et Costco. À elle seule, l'industrie du détail et de la distribution alimentaire totalise un volume de ventes équivalant à plus de 70 % de l'ensemble des ventes de ce secteur économique. Avec plus de 9 000 points de vente et 120 000 emplois à travers toutes les régions du Québec, soit près du quart des emplois du secteur bioalimentaire, cette industrie sert avec savoir-faire les intérêts de l'ensemble des Québécois. 

Renseignements :
Maxime-P. Leduc
Coordonnateur aux communications et analyste en politiques publiques
Conseil canadien du commerce de détail
514-982-0267, poste 334
[email protected]