De nouvelles normes relatives à l’importation et au transport interprovincial d’ampoules à usage général sont entrées en vigueur. Ces normes concernent les ampoules de 75 et de 100 watts fabriquées à partir du 1er janvier 2014 et les ampoules de 40 et de 60 watts qui seront produites à partir du 31 décembre 2014. Elles sont destinées à retirer du marché une technologie obsolète vieille de 100 ans tout en assurant la disponibilité à la vente de technologies d’éclairage de différents types, qui sont à la fois viables, rentables et respectueuses de l’environnement. La mise en œuvre de ces nouvelles normes se fait dans le cadre du Règlement sur l’efficacité énergétique du Canada. Ces normes n’ont aucun effet sur les ampoules actuellement utilisées.

Contexte :

En décembre 2008, dans le cadre de ses efforts de réduction de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre, le gouvernement du Canada a modifié le Règlement sur l’efficacité énergétique pour y intégrer des normes visant le retrait progressif des ampoules électriques inefficaces.

Les normes relatives à l’efficacité de l’éclairage sont neutres sur le plan de la performance et de la technologie. Elles ne recommandent aucune technologie particulière pour ce qui est de la source lumineuse et prévoient un niveau minimal de performance afin que les Canadiens puissent profiter d’un vaste choix de produits. Ces normes s’appliquent aux ampoules à incandescence de forme A ayant un culot à vis moyen.

Une révision des normes minimales de rendement énergétique (NMRÉ) établies en 2008 pour les ampoules électriques à usage général a été proposée le 4 octobre 2013. La modification au Règlement assure un plus grand choix aux Canadiens et réduit les coûts pour l’industrie grâce à une plus grande conformité avec les normes en vigueur aux États-Unis. Ces changements signifient qu’en plus des ampoules fluo-compactes et des diodes électroluminescentes (DEL), les Canadiens peuvent acheter des ampoules incandescentes halogènes qui ressemblent à des ampoules à incandescence classiques et qui fonctionnent aussi bien que celles-ci, mais utilisent 28% moins d’énergie.

Les États-Unis et plusieurs autres pays préparent ou ont déjà mis en œuvre des normes similaires afin d’éliminer de leur marché les ampoules électriques les moins efficaces.

Situation actuelle :

Les consommateurs pourront choisir parmi plusieurs solutions d’éclairage éconergétiques quand ils voudront acheter des ampoules électriques. L’industrie de l’éclairage travaille avec diligence afin de mettre au point des ampoules qui soient encore plus éconergétiques et de nouveaux progrès sont à prévoir au cours des prochaines années. Les détaillants peuvent proposer aux consommateurs des produits de différentes technologies – dont les ampoules à DEL, fluorescentes et incandescentes halogènes – dans toutes les formes, tailles, puissances et températures de couleur. Pour davantage d’informations sur le retrait progressif des ampoules électriques inefficaces, veuillez vous référer à l’adresse suivante.

Si vous avez des questions au sujet de ce retrait progressif et sur la façon dont il pourrait affecter vos opérations en magasin, je vous invite à communiquer directement avec moi aux coordonnées suivantes : Jonathan Farkouh, Conseiller - Programmes offerts aux membres, [email protected] ou 1-888-373-8245, poste 319.

Prochaines étapes :

Le Conseil canadien du commerce de détail tiendra deux webinaires sur le retrait progressif des ampoules à incandescence, l’un en français et l’autre en anglais. Les détaillants peuvent cliquer sur les liens suivants pour s’inscrire à ces webinaires.

LIENS POUR S’INSCRIRE AUX WEBINAIRES :
Français
Anglais