Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a présenté un budget ne comportant pas d’augmentation d’impôt (y compris pour les taxes sur le tabac), ni d’allègement de l’impôt des sociétés ou de réduction du taux de la taxe de vente harmonisée (TVH).

Le gouvernement a essentiellement maintenu le cap en matière de dépenses de programmes, tout en augmentant de 7,1 % les dépenses en capital, lesquelles ont atteint 1,06 milliard $.

Le produit intérieur brut a augmenté de 1,5 % en 2013 et devrait connaître une croissance similaire en 2014.

La province a enregistré un déficit de 51,9 millions $ au cours de l’année financière 2013-2014 et prévoit un déficit de 39,7 millions $ en 2014-2015. Le gouvernement prévoit un léger surplus budgétaire en 2015-2016. Cela signifie que près d’une décennie se sera écoulée avant que l’Île-du-Prince-Édouard ait retrouvé l’équilibre budgétaire.

L’essentiel de l’augmentation des dépenses se fera en santé et en éducation.

Le gouvernement s’est engagé à mettre sur pied des tables rondes sectorielles consacrées à la réduction du fardeau administratif, celles-ci ayant pour objectif de déterminer les règlements et les processus gouvernementaux représentant un obstacle à la réussite pour les entreprises.

Contexte :

Dans son mémoire pré-budgétaire, le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) a réitéré ses demandes d’allègement de l’impôt des sociétés, de réduction du taux de la TVH et de réduction du fardeau administratif.

Bien que déçu de l’absence d’allègements fiscaux dans le budget, le CCCD comprend que le gouvernement doive d’abord concentrer ses efforts sur l’atteinte de l’équilibre budgétaire. L’Île-du-Prince-Édouard demeure parmi les provinces ayant les plus hauts niveaux de taxation au pays.

Il est prévu que les revenus de la province augmenteront de 3,2 % en 2014-2015, pour atteindre un total de 924 046 300 $

La population active a connu une hausse de 2,1 %, et le taux de participation au marché du travail, qui est de 69,3 %, place la province au troisième rang au pays à ce chapitre.

Dans le secteur du tourisme, la fréquentation des croisières a connu une augmentation de 35,7 %, et le transport par autocar a augmenté de 29,6 %, tandis que les déplacements en voiture, en traversier et en avion ont connu des baisses.

On prévoit une diminution des recettes de la TVH de 0,3 % en 2014-2015, pour un revenu total estimé de 250 324 100 $.

Le CCCD trouve encourageant l’engagement du gouvernement à mettre sur pied des tables rondes sectorielles sur la réduction du fardeau administratif, mais ne se prononcera pas davantage avant que les détails de cette initiative ne soient rendus publics.

Les nouvelles initiatives budgétaires incluent :

Un financement supplémentaire pour soutenir les enfants et les familles : dépenses liées à l’achat de pompes à insuline et de matériel connexe pour les enfants atteints de diabète de type 1 ; gratuité des lunettes et examens de la vue pour les enfants admissibles de la maternelle ; programme Triple P – Positive Parenting Program qui permettra de fournir des solutions efficaces aux parents ; augmentation de 2 % de l’allocation pour les vêtements, le logement et les repas des enfants pris en charge (familles d’accueil).

Des changements règlementaires pour que  les pharmaciens puissent fournir directement le vaccin antigrippal.

Un nouveau programme d’aide financière pour la rénovation favorisant les soins à domicile sera mis en place (1,2 million $), et les subventions accordées dans le cadre du Senior’s Home Repair Program augmenteront.

Le Fonds communautaire de l’Île-du-Prince-Édouard a été prolongé en 2014-15 et sera doté d’un budget d’environ 2,3 millions $. Ce fonds permet de financer la mise à niveau des patinoires communautaires, des services d’incendie, des centres communautaires, etc.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, n’hésitez pas à communiquer avec Jim Cormier, directeur (Atlantique) à [email protected] ou composez le 902-422-4144.