Le 11 avril 2014, le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) a discrètement annoncé qu’il comptait faire passer le salaire minimum de la province à 10,20 $ le 1er juin 2014 et à 10,35 $ le 1er octobre 2014. Les nouveaux taux ont été approuvés par le cabinet provincial à la suite de la révision annuelle du salaire minimum de la province et sur recommandation du Conseil des normes d’emploi de l’Î.-P.-É. (PEI Employment Standards Board).

Réalisations du CCCD / Prochaines étapes :

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) s’est adressé au Conseil des normes d’emploi de l’Î.-P.-É. à l’automne de 2013 afin de lui faire part des problèmes auxquels sont confrontés les détaillants de la province. Puisque le Conseil a la capacité de faire des recommandations de grande portée au gouvernement en matière de salaire minimum, le CCCD a demandé la mise en place d’une politique prévisible et apolitique pour déterminer les augmentations du salaire minimum. Le CCCD a recommandé que le Conseil et le gouvernement envisagent la mise en œuvre d’une politique semblable à celle de la Nouvelle-Écosse. Le système néo-écossais soustrait les considérations politiques des décisions relatives aux augmentations du salaire minimum en exigeant que toute recommandation d’augmentation du salaire minimum se fasse en fonction de l’indice national des prix à la consommation (IPC) de l’année précédente.
Lors de sa rencontre avec la ministre de l’Environnement, du Travail et de la Justice, le CCCD a fait des représentations directes en faveur de la mise en œuvre d’une politique de salaire minimum établie en fonction de l’IPC. Le CCCD a aussi fait valoir sa position dans ses demandes prébudgétaires.

Le CCCD est déçu de la décision du gouvernement provincial, car il sera difficile pour les détaillants de gérer les changements qu’entraînent deux augmentations du salaire minimum en moins de quatre mois.

Le CCCD a adressé une lettre à l’honorable Janice Sherry, ministre de l’Environnement, du Travail et de la Justice de l’Î.-P.-É., pour lui signifier son opposition à cette décision et pour réitérer sa demande en faveur d’une politique prévisible et apolitique pour déterminer toute augmentation du salaire minimum.

Contexte :

Avant le 1er juin 2014, le salaire minimum était de 10,00 $ l’heure. Ce taux était en vigueur depuis le 1er avril 2012.

Depuis 2007, le salaire minimum a connu une augmentation de 38 % à l’Î.-P.-É.