Détaillants compris

Coop Atlantique, Canada Safeway, Costco Wholesale Canada, Federated Co-operatives Ltée, les Compagnies Loblaw ltée, Metro Inc., Sobeys Inc., La Compagnie Walmart du Canada

Contexte

Au cours des dernières décennies, la plupart des logements de truies au Canada ont été convertis en systèmes intérieurs plus intensifs sans litière, connus sous l'appellation « cages de gestation »/« stalles individuelles ». Bien que ces derniers ont permis de faciliter la gestion des truies grâce à une alimentation plus systématique et à une diminution des blessures causées par des comportements agressifs, la restriction des mouvements a suscité certaines inquiétudes, à savoir qu'une telle solution inhibe les comportements naturels.

De plus en plus, les attentes des parties intéressées ont également évolué et l'industrie est incitée à adopter des pratiques de logement différentes, plutôt que la mise en place de cages de gestation. Nous travaillons étroitement avec le Conseil national pour les soins aux animaux d'élevage (CNSAE) et le Conseil canadien du porc, dans le cadre d'un processus pluri-partite et robuste de mise à jour du Code de pratiques pour les porcins, lequel devrait être publié le 1er juin 2013, aux fins de commentaires par le public. La mise à jour du Code de pratiques pour les porcins traite de façon proactive d'un certain nombre de questions relatives au bien-être des porcs.

Position du Conseil canadien de commerce de détail

Le Conseil canadien de commerce de détail est d'avis que les truies devraient être logées dans un milieu favorisant le plus possible leur grossesse, leur santé et leur bien-être; qui plus est, la sélection d'un système de logement des truies devrait tenir compte de principes scientifiques éprouvés, des attentes des parties intéressées et de la viabilité à long terme de l'industrie.

Engagement volontaire des membres du Conseil canadien de commerce de détail

Les membres du secteur de l'alimentation du CCCD appuient le processus du Conseil canadien du porc visant la mise à jour de son Code de pratiques, et veilleront à assurer un approvisionnement de produits de porc frais provenant de truies élevées selon des pratiques de logement telles que définies dans le Code revu, d'ici à 2022.

De plus, les membres acceptent d'établir un dialogue avec les autres parties intéressées de la chaîne d'approvisionnement du secteur du porc, y compris le Conseil canadien du porc, ainsi que par le biais de notre statut de membre et de notre participation aux comités du Conseil national pour les soins aux animaux d'élevage.

Chaque entreprise mettra en œuvre cet engagement conformément à ses propres exigences opérationnelles et en consultation avec ses partenaires fournisseurs.

Les avantages de l'engagement volontaire

  • Répond à la compréhension actuelle des données scientifiques sur le bien-être des porcs et les contributions des parties intéressées
  • Établit un échéancier clair à la grandeur du secteur pour passer à une solution alternative
  • Prévoit suffisamment de temps aux producteurs de porc canadiens pour leur permettre de régler la question, compte tenu de l'investissement financier important exigé à cette fin
  • Engage un dialogue avec nos partenaires de la chaîne d'approvisionnement afin d'encourager une étroite collaboration au sein de l'industrie en appui à cet engagement
  • Établit un engagement minimum en matière d'approvisionnement de porc frais provenant de l'Amérique du Nord

Au sujet du Conseil canadien de commerce de détail

Le Conseil canadien de commerce de détail ( www.cccd-rcc.org ) est la voix des détaillants. Fondé en 1963, le CCCD est une association sans but lucratif qui représente plus de 45 000 magasins de détail de tous types, notamment des grands magasins, des épiceries, des magasins indépendants, des chaînes spécialisées régionales et nationales et des commerces en ligne.