Malgré nos efforts et le travail effectué auprès des élus municipaux (rencontres, lettres, suivis, etc.) et malgré une rencontre avec le Cabinet du Premier ministre afin de demander un moratoire, le Conseil municipal a adopté mardi le 23 août un règlement bannissant les sacs de plastique sur le territoire de la Ville de Montréal à compter du 1er janvier 2018.

L’interdiction visera les sacs d’emplettes de moins de 50 microns et les sacs oxodégradable, oxo-fragmentable oxobiodégradable. Les sacs de 50 microns et plus, les sacs réutilisables et les sacs minces, par exemple ceux utilisés pour les fruits et légumes, ne seront pas touchés par le bannissement.

Cliquez ici pour consulter le communiqué publié par le CCCD

Rappel : Ville de Brossard - Tout sac en papier laminé en polypropylène ou autre dérivé de pétrole sera banni à partir du 1er septembre 2016. De plus, tout sac portant une poignée ou cordelette composée de dérivés de pétrole ou même de coton sera également soumis à l’interdiction.

Outre les sacs de plastique de moins de 100 microns, de nombreux sacs de papier seront donc soumis à cette interdiction sur le territoire de Brossard. En effet, pour qu’ils soient exclus de l’interdiction, les sacs de papier devront être fabriqués à 100 % de fibres cellulosiques, y compris la poignée.

Autres municipalités qui pourraient interdire les sacs de plastique :

Municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal – Elles envisagent l’élaboration d’un règlement qui pourrait servir de modèle pour l’interdiction des sacs par l’ensemble des 80 autres municipalités membres de la CMM.

Saint-Sauveur – Des séances d’information ont été tenues durant l’été 2016 en collaboration avec la Chambre de commerce locale, en vue du dépôt d’un projet de règlement au cours de l’automne.

Gatineau – Les membres de la Commission de l’environnement ont exprimé leur intention de se pencher sur la question des sacs de plastique au cours des prochains mois.

Prochaines étapes :

• Le CCCD continuera à demander un moratoire sur l’adoption et la mise en application de règlements de bannissement des sacs de plastique en attendant les résultats de l’étude d’impact environnemental (analyse de cycle de vie) menée par le MDDELCC et RECYC-Québec.
• Poursuivre nos efforts afin que l’industrie soit partie-prenante de l’étude menée par RECYC-Québec.
• Nous poursuivrons le dialogue avec les municipalités qui songent à un bannissement pour tenter de les faire reculer. Si elles choisissent d’aller de l’avant, nous demanderons que les réglementations soient harmonisées entre les municipalités.
• Le CCCD participera le 28 septembre prochain au premier comité de suivi sur les sacs de plastique de la CMM.

Pour toutes questions ou commentaires, vous pouvez contacter M. Jean-Luc Benoît, Directeur des relations gouvernementales, au 514-982-0267, poste 339, ou par courriel à [email protected].