Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) souhaite informer ses membres de l’évolution des relations de travail à Port Metro Vancouver. Le projet de règlement proposé la semaine dernière a été rejeté par les camionneurs durant la fin de semaine. Lundi, les camionneurs syndiqués ont rejoint leurs homologues non syndiqués dans les mouvements de protestation menés à différents terminaux de Port Metro Vancouver de la région du Lower Mainland, en Colombie-Britanique. Ces perturbations auront sans doute un impact sur les détaillants qui importent leurs produits par l’intermédiaire de Port Metro Vancouver.

Le volume de marchandises transportées par conteneurs a diminué de manière importante. Normalement, environ 2 000 camionneurs travaillent aux terminaux de Port Metro Vancouver, mais avec la United Truckers Association et Unifor en grève, il n’en reste plus que 600 et 700. Selon Port Metro Vancouver, le coût de cet arrêt de travail serait de 885 millions de dollars par semaine.

Bien que le conflit relève de la compétence du gouvernement de la Colombie-Britannique, la ministre fédérale des Transports a nommé le médiateur demandé par les camionneurs et lui a donné le rôle de médiateur, la semaine dernière. Les nombreuses parties prenantes au conflit ne se sont pas réunies depuis jeudi dernier.

Port Metro Vancouver tient le public régulièrement informé de la situation sur son site Web :

1. Contexte de la situation du camionnage (en anglais)
2. Faits sur le camionnage (en anglais)
3. Questions et réponses (en anglais)

Vous pouvez aussi suivre Port Metro Vancouver sur Twitter à @portmetrovan.

Prochaines étapes :
Le CCCD est en contact régulier avec Port Metro Vancouver et le gouvernement et insiste sur l’importance de mettre un terme à ces perturbations tout en soulignant l’impact de tout retard sur les activités de vente au détail. Le CCCD continuera à collaborer avec les autorités et vous tiendra informé de l’évolution de la situation.

Pour en savoir davantage, veuillez communiquer avec Greg Wilson, directeur des Relations gouvernementales pour la Colombie-Britannique, au 604 730-5254 ou à [email protected].