À la suite de l'abrogation par le gouvernement québécois du Règlement sur les fruits et légumes frais, devenue effective le 4 août dernier, des producteurs québécois ont protesté contre la disparition de l'identification obligatoire des fruits et légumes du Québec.
 
Mercredi le 10 août, M. Pierre Paradis, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), a annoncé qu'il entend réintroduire la mesure. Pour l'instant, il n'a pas spécifié à quel moment il souhaite qu'elle entre en vigueur, ni quelle sera sa nature exacte.
 
Le ministre entend profiter de la tenue du Sommet sur l'alimentation cet automne « pour dégager un consensus qui traduira les préoccupations de l'ensemble des acteurs de la filière bioalimentaire, en matière d'identification de l'origine des produits, mais aussi, plus largement, sur les enjeux liés à l'étiquetage, à la transparence et à la confiance du consommateur. »
 
Selon nos informations en provenance du MAPAQ, la disparition de l'obligation d'indiquer la provenance des produits qui ne présentaient pas d'analogie aux produits du Québec demeurera en place (par exemple, dans le cas d'ananas). 
 
Veuillez prendre note que l'abrogation du Règlement sur les fruits et légumes frais est maintenue. Pour connaître la réglementation en vigueur jusqu'à la réintroduction de l'identification obligatoire des fruits et légumes du Québec, veuillez consulter le document d'analyse préparé par Me Carole Fortin, Directrice, Relations gouvernementales et Affaires publiques, Division alimentation.
 
Prochaines étapes :
  • Suivre de près l'évolution du dossier
  • Répondre à toutes vos questions lors de la transition 
Si vous avez des questions ou des inquiétudes, n'hésitez pas à communiquer avec Me Carole Fortin, Directrice, Relations gouvernementales et Affaires publiques, Division alimentation, au 
[email protected] ou au 514-316-7813